Alexandre SODREAU

Soutenance de thèse
Date: lundi 19 novembre 2018 14:00

Lieu: Salle des thèses – INSA Toulouse

"Design de précurseurs organométalliques et synthèse contrôlée de nano-objets de germaniure de fer."

Le jury est composé de :

Fabien DELPECH- LPCNO UMR 5215 - INSA Toulouse, Directeur de these.
David MADEC- LHFA UMR 5069 - Université Paul Sabatier - CNRS, Co-Directeur de these.
Marc PETIT- IPCM UMR 8232, Sorbonne Université, Rapporteur.
Mme Sylvie BÉGIN-COLIN - IPCMS UMR 7504, Université de Strasbourg, Rapporteur.
Mme Souad AMMAR - ITODYS UMR 7086 - Université Paris Diderot, Examinateur.
Mme Nancy DE VIGUERIE - IMRCP UMR 5623 - Université de Toulouse, Examinateur.
Mme Céline NAYRAL  - LPCNO UMR 5215- INSA Toulouse, Invité.

Résumé :

La synthèse contrôlée de nano-alliages de germaniure de fer a connu un regain d’intérêt grâce à la récente découverte de nouvelles applications dans le domaine du stockage d'informations. Toutefois, la chimie du couple fer-germanium est une chimie complexe qui reste peu étudiée. Ces travaux de thèse associent chimie moléculaire et chimie des nano- objets pour explorer les potentialités de précurseurs mono-sources pour la synthèse en solution et en conditions douces de NPs de germaniure de fer. Dans un premier temps, nous nous sommes intéressés à la formation de nouveaux complexes présentant une architecture de type amidinatogermylène offrant un équilibre entre la stabilisation des complexes et leurs températures de décomposition, par exemple les complexes mono-germylène fer {[iPrNC(tBu)NiPr]GeCl}Fe(CO)4 et {[iPrNC(tBu)NiPr]GeHMDS}Fe(CO)4 ou le complexe bis- germylène fer {[iPrNC(tBu)NiPr]2GeCl}Fe(CO)3. Dans un second temps, nous montrons que cette méthode constitue une voie de choix permettant la formation de nano-alliages de germaniure de fer et que l’architecture des précurseurs mono-sources permet d’obtenir un contrôle sur les nanoparticules finales. En particulier, la décomposition à 200°C du complexe {[iPrNC(tBu)NiPr]GeHMDS}Fe(CO)4 conduit à la formation de nanoparticules sphériques de phase Fe3,2Ge2, de 6,5 ± 0,8 nm, présentant un comportement ferromagnétique.

Abstract :

Controlled synthesis of nano-alloys of iron germanide has gained a renewed interest thanks to the recent discovery of new applications in the field of information storage. However, the chemistry of the iron-germanium pair is a complex chemistry that remains little studied. The work presented in this thesis combines molecular chemistry and nano-object chemistry to explore the potential of single-source precursors for solution synthesis, in soft conditions, of iron germanium NPs. First, we focused on the formation of new complexes with an amidinatogermylene-type architecture offering a balance between the stabilization of complexes and their decomposition temperatures, for example mono-germylene iron complexes {[iPrNC(tBu)NiPr]GeCl}Fe(CO)4 and {[iPrNC(tBu)NiPr]GeHMDS}Fe(CO)4 or the bis- germylene iron complex {[iPrNC(tBu)NiPr]2GeCl}Fe(CO)3. In a second step, we show that this method represents a path of choice to reach the formation of nano-alloys of iron germanide and that the architecture of the mono-source precursors allows to control the final nanoparticles. In particular, the decomposition at 200°C. of the {[iPrNC(tBu)NiPr]GeHMDS}Fe(CO)4 complex leads to the formation of Fe3.2Ge2 spherical nanoparticles, with a mean diameter of 6.5 ± 0.8 nm, exhibiting a ferromagnetic behavior.

 

 

Toutes les Dates


  • lundi 19 novembre 2018 14:00

Propulsé par iCagenda

UPS

Le CNRS

ICT